LES MINRAUX : TMOINS DES PROCESSSUS GOLOGIQUES

Par L'quipe IOS le Vendredi 4 mai 2018

Dans le cadre du congrès annuel de l'ACFAS, Saguenay, 11 mai 2018


http://www.acfas.ca/evenements/congres/programme/86/200/210/c

 

La minéralogie a été le sujet de prédilection de la géologie à la fin du XIXe siècle... et sera de retour pour au moins la première moitié du XXIe siècle ! Les roches ne sont plus que des composés chimiques, mais des assemblages de minéraux. Leurs relations texturales et leur composition en disent long tant aux chercheurs qu'aux géologues d'exploration qu'aux spécialistes en environnement.

 

Pour faire le point sur les applications émergentes de cette science, le Dr. Paul Bédard de l'Université du Québec à Chicoutimi organise une session sur la minéralogie appliquée dans le cadre du congrès annuel de l'Association Canadienne-Française pour l'Avancement des Sciences (ACFAS). Forte de sa collaboration étroite avec le département des Sciences de la Terre de l'UQAC, l'équipe de R et D d'IOS a investi la session, en y proposant 5 présentations :

 

- Développement d'un protocole pour la création d'un matériau de référence pour valider le comptage de grains d'or dans l'étude minéralogique des sédiments glaciaires (J.F. Boivin, M.Sc., Géo.).
- ARTMin : Une routine automatisée permettant l'identification de phases minérales par l'entremise d'analyses chimiques déconvoluées (J. Tremblay, M.Sc., Ing jr.).
- L'intelligence artificielle au service de la classification morphologique des grains d'or (A. Néron, M.Sc., Ing jr.).
- Observation de la spéciation des métaux dans les sols par l'entremise de l'imagerie rayons X (R. Girard, Géo.).
- La titanomagnétite du Complexe du Lac Doré (Chibougamau, Québec) : historique du refroidissement sub-solidus (J.-P. Arguin, M.Sc., Géo. Stg).

 

Ce programme permettra de faire la revue de l'avancement de nos nombreux travaux, et de vous familiariser avec les applications possibles pour vos propres travaux.


« Il y a ceux qui suivent les règles... et il y a ceux qui les définissent »

 

Exemple d'une section mince polie de gabbro à magnétite, où les différentes phases minérales ont été cartographiées et classifiées. La quantification des relations de phases permet ici le calcul des couronnes réactionnelles et des relations d'attachements probables lors du broyage du minerai.

< Retour aux nouvelles