LORSQUE MRE-NATURE FORCE L'INGNIOSIT

Par De l'quipe d'IOS le Jeudi le 13 dcembre 2018

L'automne 2018 nous a joué des vilains tours, et, cette année, l'hiver est arrivé en octobre... alors que les programmes d'échantillonnage n'étaient pas complétés... Aucun problème !

 

L'usage veut que les campagnes d'échantillonnage de géochimie ne puissent être conduites que l'été. Mais la détermination suggère le contraire, notamment pour l'échantillonnage des tills. En territoire déboisé, tel la toundra, les secteurs marécageux, les brulis ou les anciens buchés, l'hiver permet un accès facile aux véhicules adaptés, tel le Kaskoo X-04. L'installation d'une rétrocaveuse hydraulique sur le véhicule permet ainsi l'échantillonnage du till en conditions hivernales, à un coût comparable aux travaux héliportés estivaux. De plus, la mécanisation permet de collecter des échantillons significativement plus profonds (~ 2 mètres), maximisant les chances de recueillir du matériel provenant du till de fond. La faible portance du véhicule (~1 psi) lui permet de circuler sur les marécages gelés sans laisser de traces, et sa nature amphibie permet de traverser les plans d'eau gelés en toute sécurité. L'hiver ne nous arrête plus !

 

Avec le traitement des échantillons par la technologie ARTPhot, qui permet un décompte automatisé des grains d'or avec un délai de traitement très courts, les résultats des campagnes d'échantillonnage de novembre dernier ont d'ores et déjà été livrés aux clients ! N'attendez plus l'engorgement estival, devancer la compétition !


« Il y a ceux qui suivent les règles... et il y a ceux qui les définissent »

 


Échantillonnage de till en conditions hivernales à l'aide du chenillard Kaskoo équipé d'une rétrocaveuse hydraulique.

 

Site d'échantillonnage atteignant le till de fond à une profondeur de 2 mètres. L'empreinte de l'excavation se limite à ce qui est visible ici, à peine plus grande que celle d'un échantillonnage à la main.

< Retour aux nouvelles